logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/05/2009

good morning England

Je vais vous parler d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. Cliché d'un vieux snock qui a connu, dans sa toute jeune adolescence naissante, cette époque où les ondes anglaises interdisaient de diffuser du rock et de la pop, où il était "shocking" d'employer des mots comme: faire l'amour, baiser, foutre, sexe, bites, couilles(mêmes molles) et autres termes dont l'usage de nos jours est accepté, voire devenu banal.

C'est ce que retrace ce film avec trucculence, joie de vivre, rockn'roll attitude, en nous rémomérant l'époque où des radios pirates, situées en dehors des eaux territoriales, émettaient pour faire partager leur passion pour cette musique rebelle et libératrice à de nombreux auditeurs britanniques. Le ton est léger, même si le film défend une certaine liberté d'expression qui était à l'époque politiquement incorrecte.

Le film en soi n'est pas un chef d'oeuvre, mais il est truffé de tubes de l'époque, de morceaux qui m'ont rappelé mes années où j'ai réellement vécu les turpitudes décrites dans un autre film: "A nous les petites anglaise". Alors juste pour cela, pour les vieux machins comme moi, je vous conseille d'aller le voir, quant aux autres, plus jeunes, ils y découvriront l'esprit rebelle et pionnier des passionnés de musiques libératrices d'un carcan social figé.

09:18 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

18/04/2009

dans la brume électrique

Un fim de bertrand Tavernier, avec Tomy Lee Jones, John Goodman

New Iberia, Louisiane. Le détective Dave Robicheaux est sur les traces d'un tueur en série qui s'attaque à de très jeunes femmes. De retour chez lui après une investigation sur la scène d'un nouveau crime infâme, Dave fait la rencontre d'Elrod Sykes. La grande star hollywoodienne est venue en Louisiane tourner un film, produit avec le soutien de la fine fleur du crime local, Baby Feet Balboni. Elrod raconte à Dave qu'il a vu, gisant dans un marais, le corps décomposé d'un homme noir enchaîné. Cette découverte fait rapidement resurgir des souvenirs du passé de Dave.

A partir de cela, le film mélange souvenirs, visions réparatrices, fausses pistes pour nous dérouter. S'il nous fait visiter une Louisiane encore plus pauvre que de coutume à cause du passage du dernier ouragan, le réalisateur nous embourbe dans un rythme lent à l'image de la vie des Louisianais qui savent beaucoup de choses du passé. Mais pour vivre heureux dans cette communauté, ils savent aussi qu'il ne faut pas réveiller les vieilles histoires qui peuvent déstabiliser l'équilibre précaire entre blancs et noirs, entre nababs et parrains maffieux de la région.Dave remue tout cela à son rythme, avec sa ténacité qui dérange. Dans ce bazar d'impressions, de descriptions et d'intrigue lourde, le spectateur peut s'ennuyer aisément si Tommy Lee Jones et John Goodman ne relevaient pas le ton du film.

14:09 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique