logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/03/2007

chronique d'un scandale

En chapeau, je dois vous avertir de vous méfier des vieilles personnes solitaires, car leur aigritude (pour parler Royal) est implacable et peut vous entraîner dans des situations inextricables.

En quelques mots l'histoire:
Dans un lycée débarque une jeune prof de dessin, sa beauté et sa fraîcheur attisent les désirs de personnes différentes, vivant dans le lycée: un jeune garçon, un vieux professeur homme et un vieux professeur femme d'histoire. Tout commence par de la considération, puis par de l'amitié, pour continuer par des amours malsaines et pour finir par de la trahison.

Des personnages bien campés, une ambiance lourde mais attendrissante, des relations compliquées où amitié, amour, dévotion extrème se mêlent pour aboutir à casser chaque personnage au plus profond de son âme. Un film plein de subtilités, un peu lent et très british à mon goût, mais qui ne laisse pas indifférent, même si le thème est loin des préoccupations essentielles de chacun au quotidien. De grandes comédiennes, une mise en images et en scène apparemment toutes simples, mais très efficaces.

12:00 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

le dernier roi d'Ecosse

Garigan, jeune homme fraîchement sanctionné d'un beau diplome de médecin,décide d'aller pratiquer son métier dans le monde. Le hasard lui désigne l'Ouganda, le hasard encore lui fait rencontrer le maître du pays: Idi amin dada. Il le soigne et, par la volonté suprème du ditacteur, il devient son médecin attitré et très vite son conseiller spécial: Privilège, honneur ou cauchemar ? C'est ce que va vivre ce jeune écossais, dans ce pays régi par un machiavel aux changements d'humeur puérils.

Un portrait pittoresque du sergent britannique Idi amin, tracé par un homme qui voit en lui un meneur d'hommes sympathique, mais la vérité est tout autre.

Un excellent film où le grandissisme Forest Whitaker donne tout la mesure de son talent, sachant passer de l'attitude enfantine d'un homme puissant à celle de l'homme traqué et mal compris par son entourage. La version originale s'impose, je l'admets, à la vf car le jeu, les intonnations de Forest sont justes et fortes. En tout cas, c'est en comprenant aisément l'anglais que j'ai pu ressentir tout cela.

Par ailleurs, une mise en scène sobre, parfois traité comme un documentaire avec des prises de vues fuyantes, comme celles prises caméra à l'épaule et des images où sont intensifiées les couleurs chaudes du pays.

Le seul reproche que je pourrai faire à ce film, c'est qu'il ne situe pas l'état du pays, de la régularité des conflits armés, de la richesse et de la pauvreté des ougandais. Sans faire un documentaire argumenté, ce genre d'infos permettrait au spectateur de mieux évaluer l'évolution du ditacteur et des néfastes décisions qu'il a prises
aux dépens de ses concitoyens.

Un film à voir pour se souvenir que la folie des hommes épris de pouvoir provoque souvent des malheurs humains inacceptables.

10:20 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique