logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/04/2008

angles d'attaque

La trame: Le président des Etats-unis se rend en Espagne, dans la ville de Salamanque, pour une réunion où vont se rencontrer les grands de ce monde. Il subit un attentat. Comme cela s'est passé sur une place, où un grand nombre de personnes était regroupé, il y a pour cet attentat de multiples acteurs et témoins qui vont à tour de rôle nous dire (et montrer) ce qu'ils ont vu et vécu.

Le scénariste de ce film nous démontre par l'exercice ce qu'est la notion essentielle de l'écriture scénaristique: le point de vue. Il s'en donne là à coeur joie et nous expose les points de vue des différents acteurs et témoins qui ont subi l'épreuve déstabilisante. Chaque récit nous apporte un élément nouveau du drame, une intrigue différente, comme le ferait un passionné de puzzle qui, à chaque pièce placée, fournit ainsi une information complémentaire pour achever son puzzle. Certes le traitement de cet exercice est systématique et pourrait irriter un cinéphile, mais cela est fait avec une telle finesse, un rythme haletant qu'on se laisse prendre sans rechigner.

En prime,dans une ville, vous avez droit à une poursuite de voitures époustouflante qui, truffée d'effets de montage et spéciaux, relègue aux oubliettes celles de Jason Bourne, dans ces derniers épisodes.

Juste un petit bémol: la chute abracadabrantesque, normal quand on atteint à la vie d'un président, qui dénote de l'ensemble.

18:40 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

31/03/2008

crimes à Oxford

En quelques mots l'histoire : Arrivé à Londres pour se confronter à son maître à penser, Martin, étudiant américain, est pris dans une histoire bizarre de suite logique et de meurtres inexplicables, même par les mathématiques. L'étudiant et le maître à penser vont tenter de relever le défi du serial killer pour résoudre ses énigmes et les raisons de ses crimes.

Un film so british, réalisé par un espagnol de talent et co produit par des organismes européens. Les principaux acteurs anglais apportent la touche de distinction anglaise,teintée d'arrogance innée. Le réalisateur amène,lui,un rythme particulier à ce petit bijou, alternant séquences rapides et efficaces avec des plans très posés pour redonner à ce film ce cachet lourd des bons films anglais. Il a aussi révélé au grand public une maîtrise à diriger ses étonnants acteurs.

Voir en VO ce film ajoute un plaisir jubilatoire indescriptible. L'une des premières scènes qui relate une prise de bec entre la mère et la fille aurait pu se transformer, si la VF était de mise, en une querelle entre une vieille peau et une petite garce. La diction et le ton cassant de ces comédiens ont par magie transformé ce dialogue en une scène merveilleuse.

Une intrigue bien ficelée, une chute déroutante, des acteurs merveilleux, un réalisateur qui maîtrise le tout, que demander de plus !

17:40 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique