logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

13/08/2010

Inception, déception ??

Première onomatopée après l'avoir vu: Pfffff ! Oui bof !
La sensation que j'ai eue est la suivante: En pleine campagne déserte, une voie de chemin de fer, je suis sur les rails. Un train arrive et passe sur moi. Je ne ressens rien, aucune douleur, aucune blessure, pas une goutte de sang, seulement je ne peux pas me relever. Je suis obligé d'attendre que tous les wagons me passent dessus pour pouvoir me relever.

Là c'est pareil, vous recevez tout en pleine gueule, vous n'avez pas le droit de réfléchir, de contester tel ou tel propos. On vous oblige à accepter à toute vitesse une succession de postulats incohérents, sans clé, avec peu d'éclaircissements et vous avalez le tout, avec en prime peut être à la sortie un tube d'aspirine. J'exagère, mais si peu. Essayons d'exposer la trame, accrochez vous !
Cobb est un personnage qui, avec d'autres disciples, a les capacités de créer des rêves avec leurs structures, architectures, personnages et logiques. Il utilise ce talent pour emporter avec lui une victime pour lui dérober des secrets. ces missions peuvent lui être commandées par la victime elle-même pour mieux se connaître, par des proches pour tenter de le sauver d'un naufrage mental ou par des concurrents, voire des ennemis. Saito, le commanditaire du jour, entre dans cette dernière catégorie. Il engage Cobb afin qu'il entraîne dans un rêve réparateur le fils d'un conçurent économique important et inconscient de ses oeuvres destructrices sur le monde. Cobb doit insérer dans la tête du fils une idée assez forte pour qu'il démantèle le monopole dangereux du père. Pour cela Cobb doit constituer une équipe douée composée d'un architecte pour créer les lieux, les bâtiments de l'action et les sorties de secours à utiliser en cas de drame, d'un chimiste qui doit fournir un somnifère puissant, mais pas dangereux, pour leur permettre de rêver longtemps pour atteindre le but désiré. Car 5 minutes de vie réelle correspondent à une heure de rêve. Cobb a besoin d'un contrôleur du rêve pour qu'il se charge de la santé des rêveurs et de leurs périples et enfin d'un "métamorphoseur" capable de prendre la forme physique de personnes susceptibles de manipuler la victime, pour réussir leur mission. Vous m'avez suivi ? A ceci, car ce serait trop simple, l'auteur réalisateur ajoute des subtilités à l'aventure des rêves en, d'une part, emboitant ces rêves entre eux et, d'autre part, en créant des niveaux différents au même rêve. Si bien que l'action d'un rêve se perpétue dans un niveau deux et continue dans un niveau trois et ce qui se passe dans le dernier niveau perturbe ce qui se passe dans les autres niveaux.A ceci près que l'interpédance des conséquences n'est pas linéaire. Le niveau Trois peut changer la donne du rêve niveau 1 qui lui va modifier le déroulement du rêve 2 et réciproquement. Vous êtes toujours là ?
Enfin cerise sur la gâteau, Cobb, qui vit déjà tous ces périples, doit faire face à la puissance d'un souvenir tenace de l'action réelle ou rêvée provoquée par sa femme qui est morte lors d'une de ces expériences "rêveuses" mais dangereuses.
 
Voilà, si vous aimez les effets spéciaux, vous faire balader par une ambiance de science fiction sans trop réfléchir sur ce que l'on vous expose. Courrez vite, vous allez aimer ! Sinon, à vous de voir.

20:10 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

30/04/2010

"de vrais mensonges",

Par l'intermédiaire de Médiamétrie, j'ai pu voir avant sa sortie "de vrais mensonges" (titre provisoire), avec Audrey Tautou, Nathalie Baye. Une comédie.
 
Le thème: Une jeune femme, gérante d'un salon de coiffure, est inquiète de l'attitude de sa mère qui se laisse aller depuis le départ de son mari pour vivre avec une plus jeune femme. Un jeune homme, travaillant comme homme à tout faire dans le salon de coiffure alors qu'il est surdiplômé et parle plus de 6 langues, est amoureux fou de la gérante. Un jour, il lui écrit et lui adresse une lettre d'amour mais qui n'atteint pas son but. Notre coiffeuse a eu une idée, elle reprend les termes de la lettre et l'adresse à sa mère, lui faisant ainsi croire à l'existence d'un admirateur timide et anonyme. Tout part de là.
 
Mais c'est long, lent. Audrey Tautou surjoue, Nathalie Baye est honnête dans son rôle de femme délaissée mais encore fleur bleue dans l'âme. Quant au comédien, Sami Bouajilla, il est le seul à jouer juste, même si son personnage est un véritable OVNI qui ne serait pas crédible dans la vie, mais c'est une comédie. Les dialogues sont honnêtes et percutants, mais les situations parfois peu crédibles et leur longueur dérangent souvent.
 
Alors, un oui, mais ! Vous êtes prévenus !

11:03 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique