logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/01/2008

La guerre selon Charlie Wilson

Résumé : Au début des années 80, Charlie Wilson est un député connu pour ses frasques. Il enchaîne les conquêtes de soirée en soirée, sans jamais abandonner son verre. Mais ces plaisirs ne l’empêchent pas d’être sensible aux affaires internationales. Au milieu du conflit afghan, épisode clé de la guerre froide, il décide d’aider les Moudjahiddins, jusque-là quasiment laissés à eux-mêmes contre les Soviétiques. Dans cette guerre de salon où il faut nouer des alliances improbables, il peut compter sur un agent de la CIA placardisé, Gust Avrakotos, et une riche mondaine, Joanne Herring, qui le soutiennent pour les négociations, à leur façon.

Ce film est basé sur des faits réels et malgré leur sérieux, l'affaire est traitée par Mike Nichols comme une comédie enlevée, avec des passages d'une drôlerie subtile, si les scènes montrées (notamment les contacts entre Israéliens et membres des pays arabes) ont été réelles. Le personnage le plus truculent du lot est celui que joue Philip Seymour Hoffman. Un petit film, même s'il démarre lentement avant de trouver son rythme, qui vous donne un plaisir jubilatoire.

08:30 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

Into the wild

voilà enfin un film qui sort des sentiers battus, un film qui ne parle pas de trentenaires soucieux de sexe et de carrière, de super héros usant de moult effets spéciaux ou de rigolos lourds qui nous exposent leur suffisance sur grand écran, alors que déjà sur le petit écran ils étaient assez limités.

Voilà un film enfin qui nous parle de la nature réelle humaine, celle qui nous rappelle que nous sommes des aventuriers qui sommes sur terre pour un court passage pour ne pas se borner à travailler plus pour gagner plus, consommer plus et s'abruir plus. Nous sommes là pour faire corps avec la nature, pour rencontrer les autres et partager pour un temps leurs émotions, leurs rêves, leurs passions et cela intensément. Nous sommes tous devenus des amorphes du rève, des diminués de passions intenses. Nous rêvons tous de faire de grandes choses, de partir et de tout quitter. Mais nos cellules, ramollies par tant de besoins créés artificiellement, ne sont plus armées pour réagir.

Ce film nous le rappelle, il est tendre, naïf, radical, un peu fou, mais si enrichissant. Allez le voir et vous comprendrez, mais je vous avertis ne vous attendez pas à voir un film hâletant au rythme étudié, mais la poésie de ce film et de son auteur (Sean Penn) vient de la passion. Pouvez vous comptabiliser vos années, vos mois, vos heures, vos minutes que vous pourriez avouer avoir vécus intensément ? De mon côté, j'en doute en ce qui me concerne !

08:15 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique