logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/07/2007

Raisons d'état

Que c'est long, que c'est lent, bon sang !
l'histoire en quelques mots: Edward wilson, agent de la cia, est chargé de faire une action d'éclat à Cuba, mais l'affaire est rapportée à l'ennemi, résultat: c'est un fiasco retentissant. Une taupe a donné l'info et a cassé l'opération. Wilson mène l'enquête pour trouver la taupe. Robert de Niro profite de cette enquête pour nous relater longuement la lente progression de Wilson: étudiant brillant, première mission confiée, espionnage et contre espionnage pendant la seconde guerre mondiale, avant d'être chargé de cette mission délicate à Cuba.

De niro se perd dans trop de détails. La longueur, la lenteur, la lourdeur du film ne permettent pas d'accaparer l'attention. Le traitement du scénario est tortueux, on ne sait pas dans quelle direction veut nous amener De Niro. Le sait-il lui-même ? Doit-on supposer qu'il veut nous faire comprendre qu'un agent de la cia, comme tout autre espion, ne peut faire confiance à personne, ne doit pas fonder une famille, ne peut s'autoriser d'avoir des relations sentimentales, et quelle qu'en soit leur forme. Veut-il nous dire qu'il existe une caste d'hommes privilégiés qui peuvent surveiller et diriger le monde, comme bon leur semble? L'amour de la patrie est il le seul sentiment que ses hommes s'autorisent ? Mais au fait qui sont-ils ? De quelle essence divine sont-ils issus pour penser qu'ils sont les seuls à mériter cette forme de pouvoir ? A mon humble avis, si ce genre d'hommes n'existait pas, la terre ne se porterait pas plus mal, peut-être même mieux.

Ce n'est pas en soi un mauvais film, mais à trop vouloir en dire, à faire ressentir certaines choses futiles, De Niro rate son but. Une sobre et bonne prestation de Matt Damon. Mais je dois admettre que c'est un film que je recommanderai à des insomniaques dépressifs.

22:40 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

08/07/2007

DIE HARD 4

Trop c'est trop ! Voilà le ressenti après le visionnage de ce film.

L'histoire : John Mac clane est chargé en pleine nuit de ramener un hacker au poste de police de Cadem. Mais comme toujours, notre héros se trouve au mauvais moment et au mauvais endroit. A partir de là, le cirque commence. Des cybers terrorristes sont à sa poursuite et les événements prennent le pas sur lui, plus qu'il ne les domine.

Le film est conçu comme un big hamburger à étages. Une couche de calme relatif, puis une couche d'action fulgurante et décapante et ainsi de suite. On vous emballe le tout avec un peu d'humour parfois et vous devez digérer cela d'une traite. On reste collé sur son fauteuil, mais on ne ressent plus rien devant ce spectacle époustouflant, on ne vibre pas.

De mon temps, oui je suis un vieux combattant cinéphile ou, au choix, un vieux cinéphile combattant, mes héros avaient un peu de muscles, de la jugeotte, de l'humour parfois mais surtout ils étaient humains et ils me touchaient par certains côtés de leur personnalité. De nos jours, dans les films ,on nous offre des productions à des millions dollars pour nous foutre plein la vue d'effets spéciaux et en prime on nous prodigue des super super personnages: des super héros et des supers méchants implacables et insensibles. Bientôt, si ce n'est déjà fait, on nous proposera des robots qui s'affronteront pour une cause futile.

Pour die hard 5, on trouvera encore plus fort: Mcclane se trouvera encore au mauvais endroit et au mauvais moment pour contrecarrer l'envahissement de la planête Terre par des aliens quelconques, souhaitons qu'il ait plus de chance que David Vincent. Pour cela, il fera des poursuites dans l'espace en utilisant le vaisseau spatial de Ian solo de la guerre des étoiles. Son engin se détruira et l'emmènera sûrement sur la planête des singes et la boucle sera bouclée, le cycle pourra reprendre dès le début.

Si vous êtes amateurs d'actions juste pour le plaisir de l'action, alors ce spectacle est pour vous. Si vous recherchez dans les films des personnages proches de vous, confrontés à des situations exceptionnelles ou plus ou moins extra ordinaires et qui se démènent pour en sortir au mieux, tout en évoluant, en tentant de s'améliorer dans un monde imparfait, alors laissez de côté Mcclane.

12:00 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique