logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

22/03/2007

Ne le dis à personne

S'il vous plait, ne le dites à personne que je suis allé voir ce film. Dès que je me laisse tenter par un film français où il est question de suspense, d'intrigue, je me fais avoir. Ce n'est ni un bon film, ni un mauvais film, mais il pêche là où pêchent les films français du genre.

Même si Cannet a su diriger ses comédiens en les rendant vrais, Cluzet est très bien, on ne s'improvise pas du jour au lendemain scénariste adaptateur d'un roman de Corban et cinéaste.

Le scénario est traité, pour nous plonger dans l'intrigue, d'une façon malhonnête en nous cachant des éléments et en nous les révélant que dans les 7/8 du film pour expliquer l'ensemble. A la fin, j'ai eu l'impression que les auteurs nous narguaient comme des enfants, en nous déclamant: "La la lalère, nous vous avons bien eus en vous cachant des éléments de l'histoire et en vous expliquant le tout à la fin, car sinon notre film n'aurait eu ni queue ni tête."

Je m'explique, on apprend qu'au 7/8 du film que le père de Margot est un flic, ce qui nous aurait ( nous spectateurs) permis d'envisager d'autres pistes, que le père de Alexandre était mort dans un pseudo accident de chasse ce qui aurait pu augmenter la peine et la rage d' Alexandre et nous faire imaginer d'autres solutions à l'énigme. Contrairement à ce que pensent les auteurs de ce film, on ne créé pas du suspense en dissimulant des éléments, mais en les dispersant subtilement tout le long du film pour que le puzzle se recontruise à la fin du film et nous donne le fin mot de l'histoire.

Je vais vous narrer une anecdote, tirée des bavardages entre le maître Sir Alfred et Truffaut, où le génie expliquait l'art du suspense en ces mots.

Vous avez une pièce avec une table, deux chaises et un paravent derière l'une d'entre elles. Vous faites entrer un homme dans ce décor. Il a l'air inquiet. Il s'assoit, regarde sa montre, scrute la pièce, sort un papier de sa poche et le lit. Il sursaute au moindre bruit de craquements des meubles, inquiet il regarde aux alentours, puis sa montre, relit le papier, le froisse nerveusement et le remet dans sa poche. A bout, il se relève de sa chaise et sort. Dès qu'il est sorti, un autre homme sort de derrière le paravent et s'en va. Rien ne s'est passé, le spectateur reste sur sa faim, le suspense n'a pas été créé, car on a dissimulé un élément important.

Reprenez le même décor, introduisez le deuxième homme dans le décor et faîtes qu'il se cache derrière le paravent avant l'arrivée de notre acteur angoissé. Le premier homme entre à son tour dans le décor et toute la scène décrite plus haut recommence. Que va se dire le spectateur ? Que va-t-il se passer ? Pourquoi le premier homme s'est il caché ? Que va-t-il faire au deuxième ? Veut-il l'espionner, le piéger, voire le tuer ?
L'angoisse est née, le suspense avec elle; car nous avons donné au spectateur tous les éléments.

Les auteurs de "ne le dis à personne" n'ont certainement pas lu ce passage. Par ailleurs, le scénario est construit à l'emporte pièce, tout est fabriqué pour nous plonger dans l'expectative d'une explication qui ne vient que tardivement, sans mettre le spectateur dans la confidence. Il y a aussi des plans et des scènes inutiles qui alourdissent des sentiments exprimés par Alexandre que l'on comprend aisément sans les appuyer de cette façon. Les cadrages sont des à peu près, on ne joue pas avec pour accentuer le suspense de l'intrigue. Le film perd pour cela du rythme et de l'efficacité. Tant et si bien que par le fait de n'être pas partie prenante dans le déroulement du film, enquiquiné par ses lourdeurs, peiné par un manque d'originalité dans les cadrages et la mise en images en général, j'en suis sorti en exprimant un gros BOF.

Mais, heureusement que le printemps du cinéma m'a permis de subir cette déception pour peu de frais.

12:00 Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique